Sentinelles aux abords de la mer
Nous réclamons la vie
Guettons
Tout est là-bas qui se prépare
Sous l’étirement ras de l’horizon
Car si le mer est calme ce n’est que sursis
Annonce d’autres matins longuement souhaités
Ville d’été étale à l’horizon des vagues
Tout est en toi tout
Dort où tout est contenu l’alarme est vaine
Sentinelles à l’orée des matins nous guettons
Les confins de cette stagnation où rien ne perce
Désirons sous le calme d’autres possibles
Faut-il surseoir au déjà-vu du monde
Pour la richesse inquiète de l’attente
L’alerte crie à la face du monde
« Tout encore peut venir »
Ample et plane est la mer qui
Cisaille la ville

 attente_2

attente_4

attente_5