le monde est en alarme : « tout peut venir … »
tout peut venir de notre attente                la mer se lève
les rues s’apprêtent à bondir
il nous faudra combattre
« nous ne craindrons pas le combat »
en nous le trouble est autre
la certitude d’hier — connaissance de l’oppression —
pèse seule à nos bras
la crainte est crainte d’un passé où
notre vie nous était étrangère                  le vent se lève
il nous faudra combattre car
du combat tout peut venir la mort même en son
horrible certitude fermerait le cycle des doutes
nous redoutons la lutte et son issue
est-ce l’échec ?
rupture du combat ce combat est rupture
nous ne craignons que les retours

 

crainte_1_1

crainte_1_2