et je dis « crainte » ne sachant pourquoi
ce mot ainsi s’impose
de quelle histoire surgit-il ?
comment vient-il en moi
chargé d’un pouvoir inconnu ?
veulent-ils notre crainte ?
crainte d’un passé où la vie
nous restait étrangère
seule la certitude d’hier pèse à nos bras
résonnance profonde crainte
émoi soudain levé
que de visions s’imposent qui m’arrêtent
nous redoutons la lutte son issue
carnages viols plaisirs massacres meurtres amour
le fauve en nous s’éveille
fureur de mordre collée aux crocs
telle autrefois l’envie de sucreries
qui agaçait nos dents

crainte_1

crainte_2

crainte_3